Il était une fois une âme perdue ...

surf1moi.jpg

La série

 

J'étais complètement perdue. Fraîchement sortie de l'université avec un baccalauréat en marketing, j’étais plongée dans une relation malsaine avec un homme toxique depuis plus de 2 ans. Je ressentais que la société et mon petit ami de l'époque avait de grandes attentes envers moi tel que de travailler dans un bureau cool du centre-ville, éventuellement avoir des enfants, une maison avec une grande cour et si vous avez une cour, pourquoi ne pas avoir un chien? Je ne dénigre pas ce style de vie, loin de moi, beaucoup de gens qui m’entourent on choisit ce style de vie et je constate qu’ils sont très heureux, mais pour ma part, je me sentais piégée et sans issues de secours!

Instagram n'était pas énorme dans ma vie en 2017, mais les quelques comptes que je suivais portaient tous sur des nomades. J'étais constamment émerveillée de voir tous ces étrangers siroter une eau de coco sur la plage tout en travaillant à distance. Comment diable ont-ils gagné assez d'argent pour parcourir le monde? Où ont-ils trouvé le temps? Comment cela a-t-il été possible? Je suis devenu complètement obsédée, voulant connaître chaque détail de leur vie. Mon ex-copain me ramenait constamment les deux pieds sur terre, me disant d'arrêter de vivre dans ce monde imaginaire de liberté et de voyages, la vraie vie est une question de travail acharné et de sécurité sur des biens fondés, me répétait-il constamment.

 

Le déclic 

Toute la pression que mon ex me mettait m’a finalisé brisée. J’étais déterminée à ne plus laisser quelqu’un d’autre me dire ce que je peux ou ne peut pas faire. Mon ex m’aura certainement permis de valider ce que je ne veux pas dans la vie et de renforcer encore plus profondément ce que je veux vraiment! Je peux être qui je veux être! Je peux avoir la vie que je veux. Je suis maître de mon destin. J’étais sur un nuage.

J'ai quitté mon ex, quitté le travail de bureau et j’ai enfin commencé à y voir plus clair. Ces personnes que je suivais sur Instagram, je les ai traquées. Je suis sorti de ma zone de confort et je me suis fait un devoir de leur parler et de poser toutes les questions que je ruminais en moi depuis des années. Je voulais m'entourer de gens qui réussissaient à être libres et à voyager… après tout, on devient avec qui on se tient le plus souvent dit-on.

J'ai donc créé un plan. Je comprends maintenant que que j'étais guidée par mon intuition profonde et c’est pourquoi je n'avais aucune peur, même si en regardant en arrière maintenant, c'était complètement fou!

Pour faire de mon rêve une réalité, il me fallait toutefois une équipe de professionnels à mes côtés et des commanditaires exceptionnels. J'ai collecté suffisamment d'argent pour embaucher et payer une équipe pour faire le tournage et le montage avec moi dans le monde entier. Pour être efficace, je portais tous les chapeaux, de la recherchiste à la directrice artistique, de l'animatrice à la post-production. J’ai plongé tête première dans tous les défis qui venaient à moi.

J’étais si fière de voir mon projet prendre vie.

Génération Nomade à pour but d’aider les gens à choisir la vie qu’ils souhaitent, même si c’est un chemin moins souvent emprunté. C'est une question de liberté et de choix et ce n’est bien sûre, pas nécessairement pour tout le monde. Cette aventure m’a permise de connecter avec des nomades du monde entier afin de lever le voile sur leur style de vie dans l'espoir d'inspirer quelqu'un d'autre qui se sent comme une âme perdue.

 

Si vous vous reconnaissez, sachez que vous n’êtes pas seuls.

La voyageuse en moi 

Je suis flattée que tu ailles lu jusqu'ici. Merci et n'hésite pas à venir me contacter sur Facebook , Instagram ou ici en m'envoyant un email.

 

Autant que je me souvienne, les voyages ont toujours fait partie de ma vie. Ma mère est originaire des Bahamas et a immigré au Canada pour mon père avant de tomber enceinte de moi. Nous retournions aux Bahamas fréquemment, puis, j’ai voulu explorer plus loin et voler de mes propres ailes.

J’ai presque toujours choisi des emplois qui combinaient travail/voyages. J'ai travaillé comme mannequin international et j'ai même eu la chance de vivre en Afrique du Sud. J'ai été agent de bord pendant un moment, voyageant sans relâche chaque fois que j'en avais l’occasion. J'ai aussi été présentatrice internationale aux salons de l'auto, ce qui m'a fait voyager à travers les États-Unis et le Canada une dizaine de fois. J'ai créé une entreprise qui organisait des retraites de surf et de yoga au Costa Rica, au Mexique, à Hawaï, au Canada et aux États-Unis avec une amie en 2016. Enfin, tu reconnais peut-être aussi mon visage de l'émission anglophone: The Amazing Race Canada, un rallye autour du monde.

Ma passion pour les voyages n’a jamais cessé de grandir et c’est devenu un mode de vie lorsque j'ai réalisé qu’il était réalistiquement possible de combiner le travail, l’argent et les voyages.  Je n'arrive toujours pas à croire à ce jour que 4 semaines de vacances par an soient la norme et pour être totalement transparente, je ne comprends pas non plus en quoi le une fin de semaine de 48 heures de congé par semaine est considérée comme étant dite « équilibrée » Nous vivons dans un monde conçu pour les travailleurs, propice aux burnouts, à la dépression et un niveau de stress beaucoup trop élevé auquel j’ai de la difficulté à adhérerer.  

Mon âme aspire à une société qui juge le succès non pas par le montant d'argent que l'on gagne, les possessions matérielles ou son titre professionnel, mais plutôt par la capacité de mener un style de vie équilibré et épanoui où l'amour de soi et des autres, les relations humaines, l’entraide et la croissance sont au cœur de tout cela.

Je ne nie absolument pas le pouvoir et la valeur de l'argent dans tout cela. L'argent est essentiel que vous soyez un voyageur ou non, mais ma relation avec l’argent est plus saine lorsqu’elle est gagnée tout en ayant un impact positif sur la vie d’autrui et que je contribue, à ma manière, à un monde plus proche de cet équilibre que je recherche pour moi et pour les autres.

 

Ce n’est pas tout le monde autour de moi qui comprend et soutient mes choix de vie. J'apprends d’ailleurs encore à être en paix avec ça… c'est difficile quand ce sont les gens qui sont vraiment proches de vous. Trouver ma tribu et m'entourer d'amis et d'une communauté qui me soutiennent et me comprennent a un impact énorme dans ma vie. Je suis éternellement reconnaissante des gens qui m’entourent.

 

Être capable de mettre des mots sur mes choix a également vraiment aidé, je me considère comme une nomade moderne. Le monde est mon terrain de jeu et je veux y jouer autant que je peux avec le temps qui m'est permis sur cette terre. Ma maison est l'endroit où je me sens chez moi pour le moment.

 

Wow, tu lis toujours… 

 

Ok, rends-moi service si tu t’es rendu jusqu’ici, je ne veux pas faire un monologue! Viens partager ton histoire avec moi. Je suis toujours heureuse de connecter avec d'autres voyageurs.

 

Je t’envoie plein d’amour

 

Eb xx